Sélectionner une page

Dix astuces faciles pour pourrir un bal tango

Dans les compétences d’un bon danseur social, au-delà de la technique de la danse et de la culture musicale et historique des plus passionnés, il y a le comportement. Voici donc, camarade kioskien, un anti-guide de la milonga utilisable par tous et en tout lieu pour clairement illustrer ton manque de savoir vivre.

1 – Soit égoïste avant toute chose

Par ce que tu as payé ton écot ou tu as simplement daigné te déplacer, tu as des droits et il serait dommage de ne pas en abuser. La piste t’appartenant donc ! Commence donc par doubler sur la piste tous les couples qui gênent ton élégante progression. Enchaîne ensuite les figures les plus scéniques de ton répertoire, débordant allégrement sur les différents couloirs de danse, histoire de montrer qui est le patron. Enfin, après autant d’effort à démontrer ta supériorité aux autres danseurs tu pourras te reposer tranquillement sur la piste. C’est à ce moment qu’il te faut savoir garder ton allure la plus fière devant le bouchon ainsi créé.

2 – Revendique ton élitisme

La danse en général et ton tango en particulier ne sont pas faits pour tout le monde. Histoire de clarifier le message, il faudra clairement opérer une sélection chez les partenaires. Trop jeune, trop vieux, trop petit(e), trop gros (se), tu ne décroches même pas un sourire. Surtout, tu penseras à lancer un regard des plus dédaigneux au débutant qui aurait par mégarde tenté de le capter pour une invitation. Une ceinture noire troisième dan de tango ne se mélange pas, qu’on se le dise. Cette astuce n’est bien évidemment valable que si elle est partagée par ceux de tes paires à qui tu passeras le mot d’ordre.

ceinture noire du tango

3 – Installe-toi confortablement dans l’entre-soi

Dés l’entrée dans la milonga, il faut poser ses marques. Le salut est un cérémonial à ne pas rater. Première règle : on ne claque la bise qu’aux membres de son association ou club, à condition évidemment qu’ils soient au niveau. Tu réserveras ensuite une poignée de main molle aux autres membres. Pour le reste, la convention du hochement de tête sera bien suffisante. C’est dans cette hiérarchie clairement établie que le carnet de bal sera déroulé. Seule exception à cette règle, la pin-up ou le beau gosse de passage, si possible maestro invité, qu’il te faudra absolument ajouter à ton tableau de chasse.

4 – Ne néglige pas les ragots de bord de piste

les ragots du tango - les vampsIl n’existe pas de stratégie de pourrissement d’une communauté de danse plus efficace que celle-ci : connaître et colporter les rumeurs les plus salaces sur les danseurs présents. Méthodiquement, il te faudra à chaque pause au bar dialoguer avec tes paires et l’air de rien placer le cancan entre la météo et la dernière démonstration d’un couple de maestros que tu trouves au final « pas top ». Il y a toujours dans un bal qui se respecte une mégère ou un pisse-froid à même de te pourvoir en information. Attention tout de même, l’information se paie en tandas dansées. Gard à ne pas être vu trop souvent en sa (mauvaise) compagnie. Si toutefois les cancans venaient à manquer, il te faudra définitivement en inventer. Camarade, je te sais créatif, mais en la matière il faut savoir rester simple, les histoires de coucheries fonctionnent à merveille, sinon, les addictions illicites.

5 – Enseigne sur la piste

Malgré tous les conseils de cet anti-guide, tu t’es retrouvé à tenter de partager un tango avec un(e) partenaire qui ne te mérite pas. Horreur, enfer et damnation tanguera, l’assistance pourrait par mégarde se méprendre sur ton excellence technique, te reléguant au mieux dans la catégorie des mauvais interprètes. Point n’est alors besoin de sortir le fleuret pour rétablir ton honneur. Il suffit très simplement de t’arrêter et avec un large sourire condescendant, de grandes gesticulations, expliquer au contrevenant comment il se doit d’exécuter le pas ou le guidage. Répète l’opération plusieurs fois pour bien informer l’assistance. Si d’aventure cet encombrant partenaire continuait dans cette incompréhension de ton style, il est impératif de le planter au milieu de la tanda sans aucun accompagnement.

Ce guide se veut évidemment non exhaustif. Il est aussi participatif. Cher camarade, tu peux donc partager en commentaire tes propres astuces pour pourrir tranquillement un bal tango.

suite de l’article

Shares
Share This
X
X