Sélectionner une page

Cette année, c’est décidé, je cède à la mode consumériste du (tango) black friday ! Voici donc le premier article d’une petite série pour vous donner quelques idées si par mésaventure vous en manquiez pour votre tanguero préféré.

On démarre avec des pantalons essayés et approuvés par la maison pour un budget qui reste dans les 100 euros !

Choisir les coupes et matières

Reconnaissons-le, trouver des pantalons pour le tango bien coupés, dans des matières chics ou pratiques et pour un prix raisonnable relève parfois de la quête du Saint-Graal pour le danseur. Loin de moi l’idée de vous donner ici des conseils « mode », vous connaissez votre morphologie mieux que moi et les coupes qui flattent le plus, je me limiterais donc à des aspects plutôt pratiques.

Les fashions faux-pas à éviter !

Le pantalon parfait arborera d’évidence une coupe large en haut à minima et un entrejambe assez bas pour permettre des mouvements amples. Pour les bas de pantalons, deux écoles s’affrontent : les classiques préféreront un bas plutôt resserré, les modernes plus larges avec jambe droite large. Attention cependant pour ce dernier critère à la caricature baggy oversized et à l’exhibition de chaussette permanente qui l’accompagne, ou à l’effet skinny réservé aux préados en recherche d’identité…

Pince ou Not Pince ?

C’est évidemment une question de goût, mais les routards du tango devraient aussi penser au repassage nécessaire des pinces après chaque voyage. Un dernier conseil pour les coupes : évitez absolument les revers américains qui parfois créent un piège à talon aiguille particulièrement efficace et ont donné des sueurs froides à plus d’un danseur en bal.

Si votre fer à repasser est votre meilleur ami…

Concernant les matières, il nous faut souvent arbitrer entre la qualité et la praticité. La laine c’est magnifique, ça vole à chaque mouvement, mais c’est chaud (parfois très chaud !) et globalement l’entretien sera plus conséquent tant en pressing qu’en repassage des plis après chaque sortie de valise. Parfois le pétrole est notre ami et le polyester, moins confortable à porter, et souvent plus rigide dans le mouvement, saura vous accompagner par tous les temps et au débotté.

Quelques modèles testés et approuvés votre serviteur

Voici donc ma petite sélection personnelle par ordre de préférence !

Pantalons Lunfardo

pantalon tango lunfardo

Des pantalons personnalisables en laine, la coupe est moderne sans quitter les standards du genre. Il y a un vaste de choix de couleurs et de motifs, ce qui vous évitera de porter le même modèle que 10 autres danseurs de la milonga. Les coutures sont solides, un point à ne pas négliger sur le long terme. Attention toutefois au rangement, il ont une fâcheuse tendance à prendre les plis. Confectionnés en Pologne, il vous en coûtera près de 100 euros hors solde pour faire l’acquisition de cette pièce.

 

Distribution : Lunfardo.

Pantalons 4 corazones

pantalon tango 4 corazones

C’est la pièce tout terrain par excellence. Ne vous attendez pas à une qualité mirifique de matière ou à une grande originalité de design, nous sommes ici plutôt dans le synthétique et le passe-partout. Cependant, après 2 ans de bons et loyaux services quasi quotidiens, je peux vous recommander ces modèles. Pourquoi le mettre alors en deuxième choix ? Si c’est votre première acquisition, que vous ne comptez pas investir dans d’autres pantalons, cette marque et ses modèles droits vous suivront partout, longtemps, sans faux plis et avec une facilité d’entretien à nulle autre pareil. Si vous avez déjà quelques belles pièces, mais hésitez à les empaqueter dans votre sac de voyage, vous ne risquerez rien avec celui-là. Bref, c’est un basique de moyenne gamme aux alentours de 100 euros à ne pas négliger !

 

Distribution : 4corazones et Miltango à Paris.

Pantalons Tangolace

pantalon tango tangolacePeu de choix ici en terme de modèle, mais c’est du sur mesure ! Deux modèles se partagent donc la affiche pour cette marque le Milonguero et le Nuevo. Comme leurs noms l’indiquent les styles sont à l’avenant. La marque construite par Hajnal Osz fait le pari d’une ligne inspirée des années 30 et … ça claque ! Ce sont des modèles qu’il faudra assumer en bal, car ils attirent le regard, d’où cette troisième place. Si vous avez une morphologie particulière ou voulez investir dans une pièce faite pour vous, dont vous sélectionnez les tailles et les matières, allez-y les yeux fermés ! Un petit bémol tout de même, il ne faut pas trop les malmener, les coutures ne sont parfois pas totalement pensées pour une activité très sportive. À 120 euros la pièce, pourquoi choisir le prêt-à-porter quand on peut avoir du sur mesure ?

Distribution : Tangolace (compter quelques semaines de confection !)

Pantalons Abrazos

Pantalon tango AbrazosAutant vous le dire tout de suite, je ne suis pas hyper fan d’Abrazos. Cependant, c’est aujourd’hui une marque qui propose de nombreux modèles de pantalons dans divers coloris, parfois très (trop) originaux, assez solides et peu chers (aux alentours de 100 euros). J’en possède une pièce à laquelle je n’ai rien à reprocher, en dehors de son look trop « néo », qui ne colle pas trop ni à mon style de danse ni à ma morphologie longiligne. Dans l’absolu, c’est une marque à ne pas négliger dans votre recherche.

Distribution : Abrazos

Shares
Share This
X
X